Lonnè épi respé ba Dartagnan LAPORT

(c) Brigitte Costa-Léardée
(c) Brigitte Costa-Léardée

 

 Le monde danmyé/bèlè et la Martinique toute entière ont appris, avec une grande tristesse le décès, mercredi 22 février 2017 à 11h de Dartagnan LAPORT.

 

La Coordination Lawonn Bèlè salue avec respect sa mémoire.

 

Dartagnan LAPORT a donné du balan à la vie dans plusieurs domaines.

 

Il a été chauffeur de taxi. Il était engagé dans le monde du sport. D’abord joueur de basket, il a exercé ensuite les fonctions d’entraîneur à la Gauloise de Trinité, au Réveil Sportif du Gros-Morne et enfin à l’Aiglon du Lamentin.

 

Mais Dartagnan LAPORT a été surtout le facteur de tambour, l’artisan illustre et incontournable du Tanbou danmyé/bèlè Matinik. Il était l’héritier d’un savoir faire ancestral qu’il tenait de son père, nommé aussi Dartagnan LAPORT. C’est ce dernier, dont on connait la grande rigueur, qui l’avait choisi pour prendre sa relève, décelant en lui les qualités nécessaires pour lui succéder.

 

Monsieur  LAPORT savait qu’il avait une mission à accomplir. Travailleur infatigable, d’un grand calme et d’une grande sérénité, il l’a fait avec efficacité, sérieux et rigueur. A partir de 1990, c’est lui qui va perpétuer le label « Tanbou Lapor » ; un label qui repose sur la qualité que tous les tanbouyé martiniquais connaissent : « bel son », « bel tanbou », dimensionné d’après le gabarit du tanbouyé,

 

le haut de gamme, et garanti à vie ! Tanbou bwa chenn tradision-an, Tanbou mahogani, Tanbou bwa fouyé an mémwa lé zanset, Bwa pitak pou jwé Tibwa.

 

Dartagnan LAPORT a été un acteur décisif et incontournable du renouveau de la tradition danmyé-kalennda-bèlè de la Martinique.

 

Dans des conditions difficiles, à l’instar de son père et en collaboration avec sa compagne ALINE, il a contribué, inlassablement et de manière inestimable, dans son atelier de Tracée au Gros-Morne, à la préservation de la façon du Tanbou bèlè/Damyé de la Martinique, un instrument de musique unique en son genre qui permet au musicien expérimenté de produire ce son très particulier des

musiques danmyé, bèlè, kalennda, travay.

 

Il était aussi membre actif individuel de Coordination Lawonn bèlè dès la création de celle-ci. L’association qu’il a créée, « Les Tambours Laport », en est membre également. Ainsi, tant que sa santé le lui a permis, il a contribué au mouvement pour le rassemblement et l’harmonisation des forces du bèlè. Les forces bèlè rassemblées dans la Coordination lui ont manifesté leur reconnaissance en le déclarant membre d’honneur.

 

Dans ses propos et sa pratique, Dartagnan LAPORT laisse un message vital à tous ceux qui œuvrent pour la préservation de notre culture et le bonheur de notre peuple : avoir de hautes exigences vis-à-vis de soi-même et des autres, faire preuve d’amour et de respect en mettant la qualité au premier rang et en se gardant du « i bon kon sa », prendre conscience de la valeur de ce que nous sommes,

de ce que nous avons créé tout au cours de notre histoire et éviter la dilution dans le marché,  aujourd’hui prospère, de la futilité.

 

Mèsi, Misié Dartagnan Laport !

 

Fos épi kouraj ba ich-li, ba Aline, ba tout lo moun-lan ki enmen’y !

 

Martinique, le 23 février 2017

 

Komité Lézalié de Coordination Lawonn

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0