Détenteur de la tradition du Bèlè Baspwent, autre forme du Bèlè du Nord de la Martinique, Julien Saban transmet aujourd'hui son savoir-faire.

 

A partir de l’âge de 10 ans, il apprend la danse bèlè, telle que pratiquée à Basse-Pointe, de sa tante Simonise MAREL, grande danseuse et organisatrice de bèlè à Morne Balai, de la fille de celle-ci et sa cousine Fernande MAREL et de Marcel SINCEAU, danseur de bèlè.

Il prend son inspiration au chant auprès de « Misié ERNEST » qu’il observera beaucoup ce qui l'aidera à créer et composer ses propres chants.

 

En 1968, il crée le groupe « Carrefour de Tivoli » et met à l’honneur le Bèlè de Baspwent* dans presque toutes les communes de la Martinique et aussi en Guadeloupe (par deux fois). 

 

*Bèle Baspwent: Bèlè de Basse-Pointe

 

Marie-Anne ORSINET FLORIMOND